Concept

Concept et philosophie

La philosophie d’une institution est une vision de sa mission, de ses valeurs, de ses objectifs passés, présents et futurs, dans son contexte social, ce qui en constitue sa création.

Mais elle se met tout d’abord au service de ceux qui en ont besoin.

La Maison des Champs s’inscrit dans un contexte psycho-social en évolution. Elle fait partie de ce contexte dans lequel elle se construit, et propose un approche psychosociale et pédagogique adaptée aux besoins de sa population. Elle met en avant les qualités humaines de chacun et donne le droit d’être et de vivre dans un lieu où l’on se sent en sécurité.

Son but est de donner les moyens à des personnes en difficultés de trouver ou de retrouver, une dignité de femme et d’homme dans la société, dans le respect de son unicité, de son chemin de vie, de son projet.

Elle pose un autre regard sur cet homme ou cette femme qu’elle accueille, lui permet de s’affirmer dans ce qu’elle a de plus sain et de meilleur, tout au long de son séjour en son lieu. Elle répond à ses besoins, à ses buts, dans le respect de ce qu’elle est, ou désire être.

La Maison des Champs a pour vocation l’accueil de celle ou de celui qui en exprime le besoin, elle met en avant ses qualités, ses capacités et son originalité et l’aide à trouver un équilibre de vie positif, adapté à ses possibilités.

La Maison des Champs est un espace pour être entendu, respecté, compris. C’est un lieu d’humanité, qui permet de trouver la confiance en soi, en l’autre, en sa vie.

Un homme, une femme, une maison où habiter, un travail, une liberté, une autonomie personnelle et sociale, pour chacun, unique et digne.

La conception de l'habitat

La conception de l’habitat peut prendre différentes formes. La vie en communauté requiert un certain confort, un côté pratique qu’il est nécessaire de ne pas négliger. Mais l’habitat, c’est aussi parfois l’image de ceux qui l’habitent, c’est l’image de soi qui se porte non seulement vers l’extérieur, le regard de l’autre, mais également qui porte un regard vers l’intérieur, l’intérieur de soi. Tout en respectant les règles nécessaires à la vie en communauté (sécurité, confort, savoir vivre et relation aux autres, entre autres), l’habitat revêt cette notion primordiale de la relation.

Il faut préciser que la notion de résidence n’est pas une fin en soi.

C’est l’occasion d’introduire une dialectique à partir de laquelle chaque individu trouve les termes pour arriver un jour à cette autre maison, la sienne, où il pourra vivre, travailler, étudier.

Dans la conception d’un projet comme celui de La Maison des Champs, la notion du « chez soi » n’est jamais tout à fait réalisée. Chacun a un chemin à parcourir entre la maison de son enfance, l’idéal de son « chez soi » et la réalité avec laquelle il doit apprendre à vivre.

Approche socio-éducative

Nous sommes en relation avec des personnes qui ont aussi suivi une scolarité, des études, des formations professionnelles et nous devons tenir compte de leur parcours de vie. Les résidants ont eu une vie avant de venir à La Maison des Champs et auront une vie après leur passage dans le foyer. Tout cela doit faire partie du projet.

Le passé des résidants doit être respecté.

Leur propre histoire leur appartient.

Tout résidant sera accueilli au foyer indépendamment de son origine raciale, sa couleur, son sexe, ses croyances philosophiques ou religieuses, ses convictions quelles qu’elles soient, ainsi que ses actes antérieurs.

La Maison des Champs conservera tout au long du séjour du résidant, une ligne de conduite essentiellement socio-éducative. Il est important de préciser que le traitement médical prescrit par le médecin du résidant devra être poursuivi durant le séjour au foyer et contrôlé par l’équipe.