Foyer

Ce lieu offre, tout de suite, aux résidants, une bonne image de soi, un lieu pour commencer à construire et à prendre soin de soi.

Qu’on le veuille ou non, les personnes qui présentaet des troubles psychosociaux vivent une sorte «d’exil» par rapport à la «loi sociale». Voilà pourquoi ce lieu est propice à aborder cette question, pour parvenir avec le recul nécessaire à la prise en compte de cette loi sociale, pour revenir de cet exil dans de bonnes conditions et mettre en échec le rejet, tout en se faisant accepter avec sa spécificité et son originalité.

La Maison des Champs se définit comme un foyer de vie, un endroit où non seulement chacun peut s’imaginer vivre, mais surtout un endroit où il fait bon (ré)apprendre à vivre, dans un cadre qui laisse possible et ouvert le chemin vers la socialisation et une plus grande autonomie dans la vie quotidienne.

Rien de tel qu’une approche en douceur, un premier contact pour sentir qu’en ce lieu un bout de parcours est possible, de l’intérieur vers l’extérieur et vice-versa, pour réapprendre à faire confiance à soi-même avant de faire confiance aux autres et de s’intégrer ailleurs, ou alors - et ce lieu en laisse la possibilité, ce qui est un bien précieux – de trouver là, enfin un endroit où s’arrêter, après avoir erré sur un chemin passé (et bien souvent trop présent), un lieu où tout simplement la vie, l’existence même, sont mis au centre du projet de chaque personne.

C’est donc tout naturellement par le commencement que nous nous proposons de visiter – ou de revisiter – ce lieu, ces temps de vie qui font la particularité et l’originalité de la démarche pédagogique et éducative qui a été mise en place à La Maison des Champs depuis 1994.

A l’origine, ce projet a débuté dans une magnifique maison située à Bernex, longtemps qualifié de Château de Sézenove, maison de maître réalisée à la demande du Baron de Graffenried et réalisée par Maurice Braillard pour finalement déménager à Onex, dans un immeuble locatif.

Entrer, rester et repartir, ou rester encore, ce parcours est celui que nous devons tous faire dans la vie, avec à chaque fois l’impression d’avoir participé à un temps de vie qui, toujours le même, ne sera jamais pareil pour personne. C’est de notre expérience dont il est question, mais également et surtout de celles et ceux qui la vivent, au jour le jour, dans un foyer de vie tel que celui de La Maison des Champs.